Escale sonore

Escale sonore

Le documentaire qui se laisse écouter 

Cette année les Escales Documentaires ont décidé d’accorder une attention plus particulière à cette nouvelle forme de création qu’est le documentaire sonore (le podcast*), un genre dans l’air du temps, de plus en plus diffusé. 

Dans la salle basse de la Tour de la Chaîne, les auditeurs, vont « laisser aller » leurs oreilles pour entrer dans l’univers d’histoires intimes, sociales ou politiques, racontées avec des sons, des voix, des silences. A chacun de se laisser emporter et de créer ses propres images ! 

L’auteur de podcast possède son écriture, son style, il traite son sujet de façon subjective à l’instar du réalisateur de film documentaire. 

Des histoires vraies ou folles mais toujours très sonores, qui écoutent le monde et les vies qu’on y mène.  

Silvain Gire, fondateur passionné d’Arte radio, viendra animer deux séances d’écoute de ces documentaires qui mettent les voix et les bruits du monde au premier plan. 

D’autres séances seront diffusées tout au long du week-end en présence de réalisateurs. 

Alors, prenez un instant, et venez auditer ! 

Séance d’Écoute à la Tour de la Chaîne :

Jeudi 7 Novembre – 16h Marie Roland

Vendredi 8 Novembre – 16h Marion Leyrahoux – 18h Silvain Gire

Samedi 9 Novembre – 14h30 Silvain Gire

Dimanche 10 Novembre – 16h Marion Leyrahoux

Lundi 11 Novembre – 16h Marion Leyrahoux

*le podcast original est une création sonore, souvent de courte durée en vue d’une diffusion directe auprès d’un public et qui peut se télécharger, sans passage à la radio (à différencier du « replay ».). 

0_RLEjdg

Silvain Gire  

Silvain Gire est né dans un monde en noir et blanc, parfois ensoleillé par la Rubrique-à-brac et les Monty Python. Il a quitté Lyon et fait des études de lettres pour devenir poète maudit. Alors qu’il allait devenir un mauvais journaliste, France Culture lui a permis de déconner à l’antenne sur Joy Division, le rap et Serge Daney. Il a ensuite intégré ARTE qui a eu l’idée folle de créer une radio web. Il a donc cofondé en 2002 ARTE Radio qui a inventé le podcast, et les documentaires sans format. 

Pionnière du podcast, ARTE Radio propose des documentaires audio, des fictions et des émissions à écouter en toute intimité. Pour les Escales Documentaires, elle propose deux séances d’écoute collectives (et différentes) de ses « courts-métrages sonores », entre intime et politique, récompensés par de nombreux prix. Un « cinéma pour les oreilles » qui témoigne d’une nouvelle forme d’écriture documentaire.
Séances animées par Silvain Gire, responsable d’ARTE Radio.

Arte Radio
– Marie Roland et Marion Leyrahoux présenteront également leurs documentaires sonores lors du Festival –
qae040Rg

Marie Roland

Née à Dijon en 1995, Marie Roland aime les chemises de mauvais goût, les combats féministes, et les discussions qui durent jusqu’à l’aube. Diplômée d’une école d’art où elle a bien senti qu’il serait laborieux de percer dans ce domaine, elle s’est dirigée vers un master en écriture et réalisation documentaire. Percer dans ce domaine-là est AUSSI un parcours de combattante, mais elle aime plus que tout capter des fragments de réalité, visuelle ou sonore. Son goût pour les chemises à motifs lui est un peu passé, mais pas l’engagement féministe. Son micro et sa caméra sont des armes politiques (faut dire aussi que c’est assez amusant d’enregistrer des êtres humains). 

Carte blanche au collectif Lundi soir :

Collectif de jeunes professionnel.le.s du documentaire, Lundi Soir est né de l’envie de créer, de défendre et de partager un cinéma documentaire singulier et engagé.
Laboratoire et communauté ouverte de passionné.e.s, nous favorisons l’émergence d’expressions plurielles au travers d’ateliers d’écriture, d’accompagnement au développement d’un projet de film, de projections et de rencontres. Créé en 2016, Lundi Soir compte aujourd’hui 46 membres.

Pour les rejoindre, ou simplement pour en savoir plus : contact@lundisoir.org // http://lundisoir.org/

vJZBa0jw

Marion Leyrahoux  

Sortie il y a quelques années du CREADOC, master de réalisation documentaire de Poitiers, Marion Leyrahoux navigue à présent entre cinéma et radio, création sonore et ateliers audiovisuels, dans la ville où elle a élu domicile : La Rochelle.