Projection mensuelle aux Cabanes Urbaines

ESCALES DOCUMENTAIRES X LES CABANES URBAINES

projection-débat tous les 2èmes mardis du mois à 19h30 !

22 rue Cardinal à La Rochelle – entrée libre

ATTENTION / La projection de novembre 2021 aura lieu exceptionnellement à 19h.

Novembre

Header Peauèmes(1)
Peauèmes, de Jean-Louis Dubois-Chabert
France – 2021
Mardi 9 novembre – 19h – entrée libre
Pass sanitaire valide obligatoire

Réalisé à l’été 2021 avec des détenus longue peine de la Maison Centrale de Saint-Martin-de-Ré & projeté en avant-première du Festival Escales Documentaires (du 10 au 14 novembre 2021).

 

 

Le réalisateur

Journaliste repenti, Jean-Louis Dubois-Chabert partage son temps entre l’écriture et le documentaire. Auteur d’un récit documentaire, de nouvelles, d’un polar et de poésie, De la couleur sur les plaies est son premier long-métrage. Un film au regard tendre sur l’incroyable capacité de résilience de Pascal Audin, le peintre brut à l’enfance toute cabossée.

 

 

 

Rejoindre l’événement Facebook

____________________________________________________________________

Décembre

Je n’ai plus peur de la nuit, de Sarah Guillemet et Leïla Porcher
France – 2019 – 76′ (VOSTFR)
Mardi 14 décembre – 19h30 – entrée libre
Pass sanitaire valide obligatoire

En présence de la réalisatrice Sarah Guillemet !

Le film

Dans les montagnes entre l’Irak et l’Iran, deux femmes kurdes, Hélia et Sama, décident de prendre clandestinement les armes pour faire face à la violence qu’elles subissent en Iran.  Au sein du campement du parti du Komala, elles commencent leur formation politique et militaire aux côtés de 20 camarades hommes. Mais, bien au-delà d’un apprentissage guerrier, la formation redonne à ces gens meurtris la capacité d’agir, de prendre la parole, de se penser et de se dire.

 

 

Sarah Guillemet

Parallèlement à ses études en Sciences Politiques, Sarah se forme en radio. En 2015, elle commence une thèse sur les résistances des femmes kurdes qui l’amène à de nombreux séjours en Turquie et en Irak, où elle apprend les langues locales. Je n’ai plus peur de la nuit est son premier long métrage.

Leïla Porcher

Après des études d’Anthropologie portant sur le Kurdistan, Leïla se forme à la réalisation documentaire. Elle réalise plusieurs courts métrages en Grèce et en monte d’autres en France. Je n’ai plus peur de la nuit est également son premier long métrage.