Palmarès 2016

grand-prix-du-jury_ed2016
ROUGH STAGE

Toomas Järvet

Estonie / 2015 / 74’ / Couleur / VOSTFR

Maher, ancien prisonnier politique, ingénieur électricien de profession, mais artiste dans l’âme, est un homme qui commence une quête contre la société afin de monter un spectacle de danse contemporaine en Palestine. Pour cela, il doit surmonter de nombreux obstacles. Située dans la région du monde la plus contestée aujourd’hui, l’histoire de Maher est à la fois une parabole d’une société en conflit et d’un envol moderne, et l’inversion de « The Jazz Singer », où la vraie guerre est entre les rêves et la tradition.

Doté d’un montant de 2 000€ par le Conseil Départemental de la Charente-Maritime.

mention-speciale_ed2016
CINÉMA MON AMOUR

Alexandru Belc

Roumanie-République Tchèque / 2016 / 70’ / Couleur / VOSTFR

En 1989, il y avait plus de 400 cinémas en Roumanie, tous propriété de l’État. Aujourd’hui, il en reste moins de 30. Victor Purice, exploitant depuis plus de 40 ans, ancien projectionniste et cinéphile militant, se bat au quotidien avec ses deux employées pour tenter de sauver son cinéma : le « Dacia Panoramic Cinema », l’un des plus anciens de Roumanie.

prix-du-public_ed2016
LE SIÈGE

Rémy Ourdan

France / 2016 / 90’ / Couleur / VOSTFR

Sarajevo a vécu le plus long siège de l’histoire moderne. Le Siège est un film sur les assiégés, sur l’aventure humaine du siège. À travers et au-delà de Sarajevo, c’est l’histoire d’un ghetto, d’une bataille et d’une résistance. C’est l’histoire universelle d’une civilisation confrontée à la pire épreuve de son existence et d’une lutte pour sa survie. Contre toute attente, Sarajevo résista et survécut. Le Siège est une plongée vertigineuse dans la guerre.

Doté d’un montant de 1 000€ par la CMCAS.

prix-des-jeunes_ed2016
PIANO

Vita Maria Drygas

Pologne / 2015 / 45’ / Couleur / VOSTFR

Durant les manifestations pro-européennes de l’Euromaïdan, à Kiev, un piano destiné à une barricade est récupéré par une étudiante du conservatoire. Devenu le symbole de la révolution, il trône au milieu de la place et fédère les ardeurs des manifestants, les accompagnant quand ils entonnent l’hymne ukrainien ou des chansons populaires pour se donner du courage. Tous ceux qui ont joué de cet instrument à un moment ont été pour les autorités déchues les « extrémistes du piano ».

Doté d’un montant de 1 000€ par les Escales Documentaires.